Kobé: Le tumulus Goshikizuka

Publié le par Kansaijin

✳︎Cliquer sur les photos les agrandira

Vue depuis le parking.

Vue depuis le parking.

Tout à l'ouest de la ville, se trouve le tumulus Goshikizuka, plus grand Kofun 古墳 (tombeau ancien) de la région du Hyôgo. Il mesure 195m de long et 18m de hauteur.

Ses origines remonteraient au 4e siècle et il contiendrait la dépouille d'un puissant chef de clan ayant gouverné le détroit d'Akashi.

Il est magnifique car refait neuf il y a une soixantaine d'années, dans sa forme estimée d'origine: recouvert de pierres.

Laissé à l'abandon après le 7e siècle, suite à l'expansion du bouddhisme dans le pays, il fut, comme tous les autres Kofun, naturellement recouvert de terre et de végétation.  

Lors de la 2e guerre mondiale, de manière à couvrir les besoins en bois pour les bateaux, ainsi qu'en huile, les arbres, les pins en particulier furent coupés. Puis, pour faire face à la famine qui s'ensuivit, le terrain se transforma en cultures jusqu'aux années 60, où l'on décida de restaurer ce précieux patrimoine. 

Depuis le parking, nous passons tout d'abord devant un autre petit tumulus rond recouvert d'herbe datant de la même époque, le Kotsubo Kofun 小坪古墳 (du petit vase).

Kobé: Le tumulus Goshikizuka

... puis entrons dans le site du Goshikizuka Kofun. La sculpture grise nous montre la silhouette du tumulus en forme de "trou de serrure"ou d"étoile filante", version que je préfère. En Japonais, cette forme s'appelle  "Zenpo kôen" qui signifie "traîne à l'avant et cercle à l'arrière".  Il est supposé que la partie longue servait d'allée, où l'on cheminait afin d'apporter des offrandes sur le cercle, derrière, contenant le défunt...

A gauche, un spécimen de Haniwa, ces céramiques plantées dans le sol circulairement et sur les arrêtes des Kofun dans un but de protection. Ici, en forme vase d'un mètre de haut environ. Il s'agit des tout premiers. Au fil du temps, ceux-ci évoluèrent en figurines de personnages, maisonnettes, animaux, guerriers... de plus en plus grands!

Kobé: Le tumulus Goshikizuka

Nous nous engageons sur l'escalier du côté gauche...

Kobé: Le tumulus Goshikizuka
Kobé: Le tumulus GoshikizukaKobé: Le tumulus GoshikizukaKobé: Le tumulus Goshikizuka

... pour parvenir au niveau de la longue traîne aux flancs recouverts de pierres noires.

Kobé: Le tumulus Goshikizuka

Au bout, la vue embrasse la mer, le détroit d'Akashi avec son pont suspendu, faisant ainsi cohabiter le 4e et le 21 e siècle sur une même image.

J'imaginai quelques secondes le même paysage, sans le pont,  fourmillant de petits bateaux de bois à grandes voiles ivoire.

Kobé: Le tumulus GoshikizukaKobé: Le tumulus Goshikizuka

Pourquoi ces céramiques prennent-elles la forme de récipients creux, de coupoles, calices de fleurs? Nul ne le sait... Pour recueillir l'eau de pluie? L'eau de vie? Où se reflèteraient ensuite les lumières du soleil et de la lune?

Kobé: Le tumulus Goshikizuka

Puis l'escalier nous mène...

Kobé: Le tumulus Goshikizuka

... encore plus haut, sur la grande place circulaire. Son centre dégagerait l'énergie magnétique d'un "power spot", comme on en trouve beaucoup à travers le Japon. Chaque préfecture possède fièrement les siens. 

Effectivement, je sens l'atmosphère un peu plus dense... Conditionnée? 

Kobé: Le tumulus GoshikizukaKobé: Le tumulus Goshikizuka

D'un côté, la montagne, de l'autre, la longue traîne, et la mer...

Kobé: Le tumulus Goshikizuka

Si le nom du lieu: Goshikizuka Kofun 五色塚古墳 signifie "tumulus du tombeau aux 5 couleurs", c'est car les galets ramenés de l'île d'Awaji, juste en face, qui le recouvrent revêtent des teintes subtilement variées.

Kobé: Le tumulus Goshikizuka

De belles images à prendre, avec des perspectives intéressantes.

Kobé: Le tumulus GoshikizukaKobé: Le tumulus Goshikizuka
Kobé: Le tumulus Goshikizuka

Une dernière parfumée d'un bouquet de jasmin... enfin je suppose...

Kobé: Le tumulus Goshikizuka

Voilà, ce fut le tumulus Goshikizuka, pour moi la "pyramide de Kobé" encore un site très peu connu des touristes et même incroyablement de beaucoup d'habitants de Kobé! Alors, hors des sentiers battus, un petit saut dans le passé 17 siècles en arrière?

Kansaijin

 

✳︎Entrée gratuite, parking gratuit

✳︎Accès: Train JR  ligne Sanyo 5 à 10 mn de marche depuis la gare de Kasumigaoka 霞ヶ丘 la "colline sous la brume"!

✳︎Inconvénient: Le site se trouve au milieu d'un quartier résidentiel tout à fait banal rempli de poteaux, de fils électriques et d'immeubles disgracieux ayant tôt fait de spamer vos photos! 

✳︎Conseil: A coupler par exemple avec la visite du pont suspendu d'Akashi, la ville d'Akashi, Himéji...

 

Nous y sommes allés en voiture, mais cette route depuis Kobé est la plupart du temps engorgée. Le train semble une alternative plus rapide et plus pratique.

Publié dans Kobe - HYOGO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JujudeParis 07/06/2021 14:54

C'est original comme endroit. On ne dirait pas le Japon !

Kansaijin 08/06/2021 03:27

C'est vrai!

Gagaie 04/06/2021 16:31

Impressionnant ce gros tumulus. C'est joli recouvert de galets.

Bises et bon weekend.

Kansaijin 05/06/2021 02:38

Merci! Bon week-end à toi aussi ;)