Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

Publié le par Kansaijin

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

En voiture pour une nouvelle sortie découverte au vert en compagnie de mon homme. Aujourd'hui direction Wazuka 和束, commune sélectionnée par l'association des plus beaux villages du Japon. Cependant, même s'il comporte de jolies maison anciennes, le village en lui-même reste plutôt banal. Ce sont toutes les collines alentour striées de plantations de thé qui lui confèrent ce charme irrésistible, et si... exotique! 

Le thé produit ici depuis 8 siècles, fait partie de la variété Uji de Kyôto, qui représente pas moins de 40 pour-cent de la production du pays.

En arrivant, à cette mi-mai, nous avons tout de même été déçus de constater que de disgracieuses bâches à type de sacs poubelles couvraient une partie des plantations, gâchant le paysage. Il s'agit des feuilles préservées et réservées aux cueillettes tardives pour des thés de qualité supérieure, comme le Gyokuro, ou des matchas.

Pour éviter cela, mieux vaut venir avant avril et après mai. "En plein été, c'est très beau", disent les locaux. Bien sûr, il suffit de supporter la chaleur torride et humide où l'ombre se fait quasi inexistante! Pour les courageux en quête de belles photos donc.

 

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

 

 

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

 

 

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

 

 

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

 

 

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

Les petits ventilateurs fixés au dessus des nombreux pylônes servent à sécher les feuilles l'hiver afin d'éviter un éventuel gel de se poser et de les abîmer.

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

 

 

Café avec vue à louer, voir le site de l'office du tourisme

Café avec vue à louer, voir le site de l'office du tourisme

 

 

Calme. Bruit doux des feuilles frissonnant sous le vent printanier qui commence à se faire chaud , et toujours l'un de nos rossignols lançant son mélodieux "Hooo Hokékyo". Il semble se dégager du paysage de douces effluves de thé... Mais non! Même en les froissant, les feuilles ne sentent désespérément rien de tel, à peine le vert un peu acide de végétation comme on en sent partout. Elle doivent être chauffées et déshydratées pour exulter le délicieux parfum que nous connaissons.

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

 

 

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

 

 

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

 

 

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

En chemin, nous avons rencontré la famille Nakai 中井, de la ferme du même nom: Nakai-nôèn, avec qui nous avons échangé quelques mots sympathiques. Ils étaient en train de récolter les feuilles de thé à l'aide d'une machine à bruit d'aspirateur, les rasant et les soufflant dans un grand sac plastique fixé dessus. Je m'étonnai qu'ils ne fassent pas cela à la main, comme les vendangeurs. "Oh, ça c'était autrefois, Mukashi! De cette manière, nous serions 50 à travailler toute une journée pour le résultat obtenu là en une heure et demie à trois", répondit le boss.

 

 

Famille Nakai au travail

Famille Nakai au travail

Puis il nous a recommandé leurs produits, ainsi que leur vidéo et leur compte Instagram.  Voilà la vidéo. Elle n'est pas très bonne, et c'est timidement que le monsieur nous explique que ses produits sont biologiques, ainsi que la manière de récolter, surtout au début. C'est en Japonais, mais vous pourrez survoler un peu pour avoir un aperçu authentique.

 

 

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

 

 

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

 

 

Ici, de tout jeunes plants

Ici, de tout jeunes plants

Si pour moi ces sillons de théiers évoquent des champs de lavande peints en vert, mon mari y voit spontanément des alignements de gros Kamaboko! Malgré toutes ces années ensemble, à chacun sa culture!

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

 

 

Préf de Kyoto: Les plantations de thé de Wazuka 和束 

J'ai découvert très récemment Wazuka, qui vient à peine de s'ouvrir au tourisme.  Les paysans auraient, jusqu'ici, voulu garder leur tranquillité.

Certes, Ici, pas de magistral mont Fuji enneigé en toile de fond qui vient sublimer le lieu, mais j'ai tout de même beaucoup aimé ces paysages revêtant une atmosphère peut-être davantage authentique et préservée, surtout qu' à une relative proximité de chez moiJ j'ai bien envie d'y retourner pour une nuitée dans une ferme, en immersion, en toute convivialité au sein d'une famille locale, comme le propose l'office du tourisme...

Kansaijin

 

PRATIQUE:

Pour la visite, c'est un peu compliqué. A pied, le site est très vaste et les dénivelés sont importants. A vélo, électrique absolument, ce doit être la meilleure solution. Il est possible d'en louer. En voiture, impossible de stationner à proximité des plantations et d'y pénétrer. Depuis le parking derrière l'office du tourisme, nous avons marché et nous sommes engagés dans les plantions qui nous inspiraient, avons demandé une carte au Combini du coin et avons fait un petit circuit à pied. Le reste, nous l'avons parcouru en voiture, prenant des photos par la fenêtre! 

ACCES:

Pour se rendre au village, qui se trouve à une vingtaine de kilomètres de Nara et à une quarantaine de Kyôto, c'est aussi assez compliqué. Aussi, je dirais qu'une voiture se prête le mieux. Sinon, en train, emprunter la ligne JR Nara jusqu’à la station Kizu, puis reprendre un train jusqu’à la station Kamo. Il faut compter environ 1h de trajet depuis Nara, 1h30 depuis Kyoto. Depuis Kamo, il reste encore 20min de bus, environ un par heure. Vérifiez les horaires sur le site de l'office du tourisme, où vous trouverez aussi une mine d'informations pour votre visite sur mesure, location de vélos, circuits, expériences, restaurants, hébergements... Certes, leurs photos sont plus belles que les miennes, mais beaucoup trop filtrées et moins naturelles! Na!

Pour une année au Japon perçue de l'intérieur, voilà mon livre !

Publié dans KYOTO - SHIGA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gagaie 20/05/2021 15:54

C'est beau tout ce vert à perte de vue. Rigolotes vos images en voyant ces plantations de thé. Chacun a son imagination hi hi ! Bises et bonne fin de semaine.

Kansaijin 21/05/2021 10:49

Merci :)

Chris 19/05/2021 18:16

Super c'est la première fois que je vois des plantations de thé :)

Kansaijin 20/05/2021 03:29

Oui, c'est chouette! Si tu viens, on pourra y aller!