Kyôto: Le Rozan-ji 廬山寺, petit temple aux îlots de fleurs violettes

Publié le par Kansaijin

Ce petit temple se cache à l'est, derrière le mur d'enceinte de l'immense palais impérial de Kyôto, et se trouve à l'endroit même de la résidence où naquit et vécut Murasaki Shikibu (972-1031), la célèbre auteure du "Dit du Genji" (Genji-monogatari), oeuvre maîtresse de la littérature japonaise du 11e siècle. Son arrière grand-père en fit l'acquisition. Elle y fonde sa famille et écrit la majeure partie de son oeuvre. Le livre raconte les vicissitudes de la vie d'un prince impérial de la cour, dont l'écrivaine fait elle-même partie, au sein du palais de l'empereur, juste derrière.

Sculpture de Murasaki Shikibu exposée dans l'entrée du temple

Sculpture de Murasaki Shikibu exposée dans l'entrée du temple

J'aime beaucoup son jardin très original, rempli de charme avec ses îlots de mousse sertis de fleurs de campanule violettes. Il se nomme "jardin du Genji", en référence à l'oeuvre.

Kyôto: Le Rozan-ji 廬山寺, petit temple aux îlots de fleurs violettes
Kyôto: Le Rozan-ji 廬山寺, petit temple aux îlots de fleurs violettes
Kyôto: Le Rozan-ji 廬山寺, petit temple aux îlots de fleurs violettes
Kyôto: Le Rozan-ji 廬山寺, petit temple aux îlots de fleurs violettes

Ces fleurs "Kikyô" 桔梗 fleurissent de la mi-juillet à la fin d'août. Leur couleur violette fait écho au nom de notre auteure, "Murasaki" 紫 en japonais.

Ce jour-là, le 1er septembre, ce fut limite (guili-guili) pour admirer les fleurs. Il en restait quelques unes heureusement.

L'automne, subtilement, s'annonce. Quelques feuilles se teintent déjà d'un jaune discret. Les dernières cigales, celles de la fin de l'été, posent grossièrement leur ts ts krouiiiik sur l'air encore lourd et humide portant de légères senteurs ambrées de bois et d'encens un peu sucré du temple.

Kyôto: Le Rozan-ji 廬山寺, petit temple aux îlots de fleurs violettes
Kyôto: Le Rozan-ji 廬山寺, petit temple aux îlots de fleurs violettes

A l'intérieur, quelques trésors historiques se référant au Genji-monogatari sont exposées, formellement interdit de photographier.

 

A quelques pas, se trouve aussi un joli petit sanctuaire enfoui dans les buissons de verdure, le NASHI NO KI JINJA 梨の木 神社 "sanctuaire de l'arbre à poires Nashi"(Je n'en ai pas vu. Si déjà vous êtes ici, et l'entrée est gratuite! Le Rozan-ji, lui, vous coûtera 400yen. A faire avant, où suite à une visite du palais impérial Goshô.

Kansaijin

Kyôto: Le Rozan-ji 廬山寺, petit temple aux îlots de fleurs violettesKyôto: Le Rozan-ji 廬山寺, petit temple aux îlots de fleurs violettes

. Accès depuis la gare de Kyôto: Bus No 4 - 17 - 205.  Arrêt: Furitsu Byoin Mae 府立病院前

 

Publié dans KYOTO - SHIGA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article